Qu’est-ce qu’un bon résumé ?

Le résumé est le premier contact du lecteur avec votre recherche, il lui donnera envie de partir plus loin (et par la suite de lire votre texte) ou pas. Il a également l’avantage de donner au lecteur un accès rapide sur le contenu de la recherche de façon à ce qu’il sache si votre recherche pourrait l’intéresser dans sa recherche bibliographique. Vous avez donc tout intérêt à soigner le résumé et à y consacrer un temps suffisant : il constitue en effet un reflet de la qualité de votre texte.
Un résumé est un paragraphe de 150 à 400 mots. C’est un condensé de chacune des idées essentielles de la recherche. Il s’écrit naturellement à la fin de votre recherche : à ce stade vous êtes capables d’identifier clairement les différents étapes de votre démarche de recherche.
Si la structure de votre texte suit le modèle IMRAD, le résumé doit se composer de 4 ou 5 phrases :

I→ Une phrase pour introduire le sujet, le contexte et éventuellement la problématique

M→ Une phrase pour préciser la méthodologie utilisée

R→ Une phrase pour s’arrêter sur les résultats majeurs de votre recherche

A→ Une phrase de plus si vous avez besoin d’apporter des informations supplémentaires

D→Une phrase pour discuter des résultats obtenus et ouvrir vers d’autres perspectives.

Cette concision dans l’écriture du résumé montre que chaque mot a son importance et doit être bien choisi de manière à expliquer ou illustrer les étapes de votre recherche. Il est important d’écrire, de réécrire et de réécrire de nouveau jusqu’à trouver la phrase qui exprime au mieux chaque étape avec peu de mots.
Dans le cas où votre texte suit une autre structure que celle d’IMRAD, le résumé doit être fidèle à celle-ci.
Finalement, on doit trouver dans ce petit paragraphe qui résume votre recherche autant d’investissement et de soin que pour le texte lui-même.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *